5 choses que vous ne soupçonniez pas sur Malte!

Qui peut se vanter de connaitre un endroit s’il ne connaît pas certaines de ses anecdotes et histoires les moins connues?

Malte est un pays bien connu de la Méditerranée où l’on se rend en voyage pour profiter de son climat, de ses paysages, de son histoire et de sa douceur de vivre. Malte regorge aussi de richesses culturelles très bien décrites par de nombreux guides touristiques.

Nous allons cependant vous présenter ici 5 anecdotes que vous ne connaissez probablement pas sur la destination.

1. L’origine du nom de Malte ?

L’un des premiers noms de Malte lui aurait été donné par les Phéniciens qui contrôlèrent l’île au IXè siècle av. J-C: Malàt. Il signifie « lieu sûr », « refuge », « port ». On admet cependant plus couramment un nom d’origine grecque et latine : Mellitus (« de miel »).

shutterstock_589528517

Cathédrale de Gozo

La couleur jaune dorée du miel est d’ailleurs retrouvée dans la pierre maltaise: la globigérine. Elle est utilisée dans de très nombreuses constructions dans le pays et sa couleur si particulière forme avec le bleu du ciel les deux couleurs caractéristiques de Malte comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus.

 

2. Les influences françaises de Malte

20191017_141114

Statue Jean de Valette

Bien sûr, vous avez remarqué la consonance française du nom de la capitale maltaise, La Valette. Elle tient son nom du 49è grand maître de l’Ordre des Chevaliers de Malte, Jean de Valette, né à Parisot dans le Tarn-et-Garonne en 1494. Il a notamment tenu le célèbre Grand Siège de Malte face aux Ottomans en 1565, avant de fonder la capitale du pays qui porte donc aujourd’hui son nom.

Le grand-maître et les chevaliers seront plus tard chassés par Napoléon Bonaparte, qui occupera l’île entre 1798 et 1800. Ce dernier quittera l’île sous la pression des anglais venus prêter main-forte aux locaux, excédés par des réglementations strictes et avantages donnés à la bourgeoisie.

Si la langue maltaise trouve majoritairement ses influences dans l’arabe, le sicilien et l’italien, on y retrouve ainsi également certains mots aux influences francophones comme dans « bonġu » et « bonswa » pour dire bonjour et bonsoir.

 

3. Le patrimoine très ancien

Comme vous le savez, Malte dispose d’un patrimoine très riche, il faut cependant savoir que les temples de Ġgantija à Gozo datent de près de 4000 ans avant Jésus-Christ; ils auraient donc environ 1000 ans de plus que les pyramides d’Egypte!

ggantija-temple

Temples de Ġgantija

Il s’agit d’ailleurs des plus anciennes constructions monumentales de l’homme encore debout et naturellement classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

Dans un autre genre, le théâtre Manoel situé à La Valette est le troisième théâtre le plus ancien en Europe (1731).

 

4. Le miracle de Mosta

Point névralgique de la Méditerranée et base aérienne pour l’armée britannique, Malte a été fortement touchée par les bombardements allemands et italiens durant la Seconde Guerre mondiale. Ce sont même 6730 tonnes de bombes qui ont été larguées sur Malte rien que pour le mois d’avril 1942, un triste record mondial. Malte résistera tout de même pendant près de trois ans et restera le seul endroit inoccupé en Méditerranée par les forces allemandes et italiennes. C’est d’ailleurs ici que la flotte italienne capitulera après avoir été vaincue.

mosta-church-17

Dôme de Mosta

Au milieu de tout ça, un miracle a cependant eu lieu : celui du dôme de Mosta (qui est d’ailleurs le quatrième plus grand dôme non-soutenu au monde). Alors que 300 personnes s’y étaient réfugiées, une bombe tomba sur la coupole, passa à travers, mais s’écrasa au sol sans exploser. Une réplique y est aujourd’hui exposée.

 

5. Un véritable dédale sous-terrain

Haut lieu de l’archéologie préhistorique (elle héberge certaines des plus anciennes constructions de l’homme et vestiges comme nous l’avons vu plus haut), Malte regorge également de trésors enfouis. Et parmi eux : de nombreux souterrains, creusés à diverses époques.

hal-saflieni-hypogeum

Hypogée de Hal Saflieni

On pense bien évidemment en premier lieu au temple et cimetière préhistorique de l’Hypogée de Hal Saflieni, mais le réseau de tunnels de Malte s’est aussi développé au temps des chevaliers, puis durant la Seconde Guerre mondiale avec de nombreux abris ou véritables lieux de vie établis sous terre pour échapper aux bombardements.

Les voies creusées permettraient de traverser toute La Valette de long en large. Si on continue toujours à en découvrir, la plupart de ces tunnels et réseaux sont aujourd’hui fermés au public.

 

Vous l’avez vu, Malte vous réserve encore de nombreuses surprises qui ne demandent qu’à être découvertes.

Retrouvez toutes nos offres de voyages sur www.voyage-malte.fr